fbpx

Manger sainement peut être difficile, mais si nous nous concentrons sur certains éléments précis de notre alimentation, les changements effectués sur ces derniers peuvent faire une grande différence pour notre santé.

Les aliments transformés sont parfaits pour commencer à changer votre alimentation pour le mieux. Nous en parlons beaucoup dans ce blog et il est important que vous compreniez bien de quoi il s’agit.

Qu’est-ce qui fait qu’un aliment est transformé ?

Le monde de la nourriture peut parfois être déroutant. Il fut un temps où l’on savait exactement de quoi était composé la nourriture étant donné qu’elle provenait directement de la nature grâce à la chasse, la pêche ou à la cueillette.

De nos jours, il y a tant de choses que nous mangeons qui ne ressemblent même plus à de la nourriture. Je pense notamment aux burgers de Macdo qui ne se décomposent jamais. Alterinfo a écrit un article très intéressant sur cela et propose une hypothèse selon laquelle le pain, la viande ne moisissent pas, car ils sont tellement composé de produits chimiques que les bactéries et les moisissures ne peuvent pas confondre le pain hamburger de mcdonald avec de la nourriture.

Dans son livre “In Defense of Food”, Michael Pollan définit ce que devrait être la nourriture. Il dit : “Ne mange rien que ton arrière-grand-mère ne reconnaîtrait pas comme de la nourriture”. Ça a le mérite d’être clair. Et nous pouvons tous convenir que certaines choses ne sont évidemment pas reconnaissables par nos arrière-grand-mères: barres chocolatées, restauration rapide et boissons pour sportifs.

Nous pouvons également dire que bon nombre des problèmes de santé communs auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui: les maladies cardiaques, le diabète, certains cancers, etc. n’existaient pratiquement pas avant que les aliments transformés industriellement deviennent disponibles.

Mais où délimitons-nous un aliment transformés ? Comment définissons-nous le traitement ? Et bon de sang de bois qu’est-ce que les aliments ultra-transformés ? Permettez-moi de vous parler du système de classification internationalement reconnu par la FAO et la Pan American Health Organisation : NOVA. Et nous allons le parcourir pas à pas avec une pomme comme référentiel. Parce que nous pouvons tous visualiser une pomme d’un arbre et combien de choses différentes vous pouvez faire avec une pomme.

Les aliments non transformés

Selon NOVA, la définition officielle des aliments non transformés ou naturels est la suivante:

“Les parties comestibles des plantes (graines, fruits, feuilles, tiges, racines) ou des animaux (muscles, abats, œufs, lait), ainsi que les champignons, les algues et l’eau, après séparation de la nature.”

C’est comme manger une pomme entière directement de l’arbre, clairement non transformée.

Les aliments peu transformés

Les aliments peu transformés correspondent aux : “aliments naturels altérés par des procédés tels que l’élimination des parties non-comestibles ou indésirables, séchage, broyage, fractionnement, filtration, torréfaction, ébullition, pasteurisation, réfrigération, congélation, mise en récipients, emballage sous vide ou fermentation non alcoolique. Cela correspond aussi à l’ajout de substances telles que le sel, le sucre, les huiles ou les graisses à la nourriture d’origine. “

Ainsi, avec notre exemple de pomme, une fois que vous avez coupé le trognon de la pomme et mis les tranches dans un bol que vous apporterez avec vous pour votre collation de l’après-midi, vous le traitez au minimum. Vous pouvez même peler et faire bouillir cette pomme hachée pour faire de la compote de pommes. Et, tant que vous n’ajoutez rien d’autre (comme la cannelle ou du miel), elle est toujours considérée comme peu traitée.

Les aliments transformés

Les aliments transformés, quant à eux, sont des produits relativement simples fabriqués en ajoutant du sucre, de l’huile, du sel ou d’autres ingrédients transformés à des aliments non transformés.

“La plupart des aliments transformés contiennent deux ou trois ingrédients. Les procédés comprennent diverses méthodes de conservation ou de cuisson et, dans le cas du pain et du fromage, la fermentation non-alcoolique. Le but principal de la fabrication d’aliments transformés est d’accroître la durabilité des aliments non transformés, ou pour modifier ou améliorer leurs qualités sensorielles. “

Donc, si vous prenez cette compote de pommes, ajoutez de la cannelle et utilisez-la dans une recette, vous avez techniquement traité la pomme.

Cela peut toujours être un choix judicieux, comme vous le verrez dans la prochaine définition des aliments ultra-transformés.

Les aliments ultra-transformés

C’est à ce moment que les choses deviennent intéressantes. Les aliments ultra-transformés sont :

“Des formulations industrielles contenant généralement cinq ingrédients ou plus et de nombreux ingrédients. Ces ingrédients comprennent souvent ceux utilisés dans les aliments transformés, tels que le sucre, les huiles, les graisses, le sel, les antioxydants, les stabilisants et les conservateurs. Les produits comprennent des substances qui ne sont pas couramment utilisées dans les préparations culinaires et les additifs destinés à imiter les qualités sensorielles des denrées alimentaires [non transformées] ou à dissimuler les qualités sensorielles indésirables du produit final absent des produits ultra-transformés.”

La tarte aux pommes préemballée avec une longue durée de conservation est donc un aliment extrêmement transformé. Si vous jetiez un coup d’œil à la liste des ingrédients de votre tarte aux pommes préemballée (avec une longue durée de conservation), vous verriez des sucres ajoutés, des huiles, des conservateurs et des exhausteurs de goût. Et nous pouvons affirmer que la pomme saine est une petite (très petite) proportion de votre tarte aux pommes.

Pour finir, il existe une nette délimitation entre les aliments non transformés (les pommes) et les ultra-transformés (les tartes aux pommes préemballés avec une longue durée de conservation). Une pomme est loin de ce qu’est une tarte aux pommes produite en masse. Néanmoins, il y a deux catégories différentes entre celles-ci, à savoir, peu traité et traitée.

Il est clair que les aliments non transformés (pomme) et peu transformés (compote simple) sont presque toujours assez sains et nutritifs. Il est également clair que les aliments ultra-transformés ne sont pas aussi sains.

Maintenant que vous connaissez les définitions de ces aliments, je pense que vous conviendrez avec moi que le terme couramment utilisé fait souvent référence à l’ultra-traitement industriel des aliments.

Si nous pouvions concentrer un pourcentage plus élevé de notre alimentation dans la catégorie des aliments non transformés, nous serions une société beaucoup plus saine que ce que nous sommes actuellement non ?

Laisser un commentaire

ipsum efficitur. et, dolor ut risus dapibus in libero