fbpx

Vous avez peut-être entendu le terme dans les cercles de bien-être alternatifs, mais qu’est-ce que cela signifie vraiment, et le plus important : est-ce sain ? En fait, des études montrent que le jeûne intermittent présente de grands avantages sur le plan de la santé pour la plupart des gens et que, même si ce n’est peut-être pas pour tout le monde, il peut être sain.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent est un mode d’alimentation dans lequel vous faites un cycle entre les périodes de jeûne et de consommation. Il concerne moins les aliments que vous mangez (bien que les aliments sains soient toujours une bonne chose), mais plus quand vous les mangez.

Nous dormons tous déjà tous les soirs lorsque nous dormons cela est considéré comme un court moment de jeune où l’on ne nourrit pas le corps. Prolonger ce temps un peu plus longtemps en ne mangeant pas jusqu’à midi ou après 19 heures est une stratégie efficace pour augmenter les efforts de perte de poids et nos objectifs de santé généraux. D’autres peuvent choisir de ne pas dîner le soir, et d’autres cherchent à ne pas manger tous les jours par des fenêtres de jeûne de 16 heures. Il y a autant de façons d’utiliser le jeûne intermittent que les adeptes de la santé qui ne jurent que par lui, et l’essentiel est, comme toujours, d’écouter votre corps et de trouver ce qui vous convient le mieux.

Quels sont les bénéfices ?

Le corps humain est bien adapté aux périodes sans nourritures et il a été montré que le jeûne intermittent favorise la croissance et la fonction métabolique, réduit l’insuline et régule la glycémie tout en aidant à réduire les marqueurs de certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, la maladie d’alzheimer et le cancer. Certaines études montrent également que le jeûne intermittent peut vous aider à vivre plus longtemps et est efficace pour perdre du poids sainement.

Les méthodes de jeûne intermittent

Il y a plusieurs stratégies différentes à essayer si vous voulez vous lancer dans le jeûne intermittent, et souvenez-vous qu’il est important de rester flexible aussi – vous voudrez peut-être ajuster votre approche en fonction de vos besoins. Rappelez-vous que vous devez vous sentir à l’aise dans votre horaire de repas et de jeûne. Vous ne devriez pas être fatigué ou avoir du mal à “tenir”. Voici quelques approches que vous pouvez tester

  • La méthode 16/8

Cette stratégie consiste à manger sur une période de huit heures et de jeûner sur une période de 16 heures. Vous préférez peut-être manger plus tôt ou plus tard dans la journée, selon ce qui vous convient le mieux. Vous pourriez avoir votre premier repas à midi chaque jour, puis à 20 heures, par exemple. N’oubliez pas de manger autant que vous en avez besoin pendant votre période de repas de 8 heures (sans néanmoins vous jeter sur la nourriture !)

  • La méthode 5:2

Cette méthode consiste à restreinte de plus de 75% ses apports caloriques deux jours par semaine et de manger normalement les autres jours. Pour cela, vous pouvez jeûner en buvant de l’eau, des jus de légumes à faible teneur en sucre et des tisanes.

  • Le jour de jeûne

Cette méthode consiste à jeûner tous les deux jours. Mangez comme vous le feriez normalement pendant les jours de non-jeûne, tout en ne mangeant pas plus de 500 à 600 calories par jour de jeûne – n’oubliez pas de rester bien hydraté avec des liquides sains.

Rappelez-vous que si les études démontrent l’efficacité du jeûne intermittent pour traiter un grand nombre de problèmes de santé, elles ne sauraient remplacer une alimentation saine. Nous recommandons un régime anti-inflammatoire riche en plantes, légumes, graisses saines, protéines saines et aliments riches en probiotiques.  Le jeûne intermittent peut être un excellent complément à votre plan de vie sain, mais rappelez-vous que ce n’est pas pour tout le monde en tout temps. Certaines maladies, comme les maladies de la vésicule biliaire, peuvent également être contre-indiquées. Par conséquent, assurez-vous d’en discuter avec un médecin ou un spécialiste.

2 Commentaires

  • christelle di iorio dit :

    bonsoir, il m’est arrivé de pratiquer le jeûne intermitent sans le savoir, ne pas petit déjeuner le matin avec un dernier repas la veille au soir, et déjeuner enfin vers 14h00.. on ressent de suite 1 certaine légèreté.. pour ma part, c’est 1 pratique plus facile quand on est en vacances, merci !!

    • Marion dit :

      Bonjour Christelle et merci de ton commentaire 🙂 C’est en effet bien souvent ce qu’il arrive. Le jeûne intermittent est parfois pratiqué inconsciemment. C’est vrai que c’est plus pratique de le faire lorsque l’on ne travaille pas car le corps est plus au repos, mais les jeûnes comme le tien restent malgré tout faisables. 🙂

Laisser un commentaire

eleifend diam in sem, felis elementum